Gilbert1.png

Pilotez facilement votre avion personnel

Vous voulez piloter votre avion pendant votre temps libre ?...

Voici quelques bases de pilotage
Dans ces pages vous apprendrez à piloter vous-même votre avion personnel pendant votre temps libre, assez facilement.

A bord de mon avion personnel

Annexe 2 - Mémento de pilotage

BoutonPrecedent BoutonSommaire BoutonSuite Cette page s'affiche mal ? - cliquez ici   
HM293_EnVol

Si des erreurs se sont glissées dans le texte n'hésitez pas à me contacter...
Les liens ci-dessous vous renverront au chapitre correspondant.


2 - Météorologie

2.1 Pression, altitude
2.2 Températures
2.3 Masses d'air, humidité, convection
2.4 Nuages stables / instables, fronts
2.5 Information météo : METAR, TAF, TEMSI, vents et températures
2.6 Dossier de vol
2.7 Brouillard, stratus, orages (Cb)
2.8 Météorologie de montagne
2.9 Météorologie côtière


• Il est obligatoire de prendre connaissance de la météo avant d'entreprendre tout vol. Ce qui est possible...
- en vol :
             → info VOLMET ou ATIS,
             → organisme TWR ou AFIS
- au sol :
             → auprès de la Station météo de l'aérodrome,
             → ou auprès du Centre météo de rattachement (cf carte VAL du terrain)
             → sur les pages internet "AEROWEB" de Météo France : https://aviation.meteo.fr/login.php
             (vous pourrez vous y inscrire gratuitement si vous êtes bien un usager aéronautique)

Exemple de dossier de vol personnalisé "AEROWEB" de Météo France (fig. Météo France)


fA2.2.0-1



Et toujours ...
- par téléphone :
             → Tél : 08 36 70 12 15 8.76F + 2.23F/'
             → Rép : 08 36 68 10 13 8.76 + 2.23F/'
- sur l'AEROFAX de la FNA : 05 61 07 84 85 à Toulouse

Information mise à jour le 29/08/2010 (G.P.)


2.1 Pression, altitude


Unités : 1pied =1ft = 30.48cm

- Atmosphère standard (*):

alti ft pressions hPa   temp °C
3000 908,1   9,1°
2000 942,1   11°
1000 977,2   13°
niv mer QNH = 1 013,25   15°



(*) Cliquez ici pour consulter le tableau détaillé "Pression et température de l'air en fonction de l'altitude dans une atmosphère standard" dans le chapitre "Propriétés de l’air (Aérostatique)"

36 hPa de 0 à 1000ft
1 hPa = 28 ft au niveau mer
1 hPa = 73 ft vers 30000 ft

QNH régional > QNH standard
⇒ alti + forte = D hPa x 28

FL55 flight level = 5500ft QNE (5500ft/1013)
Altitude → QNE = alti calée à 1013,25hPa
800ft AAL = above airport level
550ft sol → QFE = 1 000 hPa
Niv mer → QNH = 1 013,25 hPa

Exemple, à Etampes Mondésir :
QFE = 1000 hPa à 489 ft ⇒ 17 hPa
QNH = 1017 hPa (1 hPa = 28ft)

• Attention : QNH et QFE sont des pressions, donc inversement proportionnelles à l'altitude.

Par défaut : Altitude = AMSL above medium sea level, ou altimètre calé au QNH pression au niveau de la mer

Sigles habituels :
QFE → pression au sol aérodrome
QNE → alti calée à 1013,25hPa
QNH → pression niveau mer
AAL → above airport level
AMSL → above medium sea level,
FL55 → flight level = 5500ft QNE (5500ft/1013)

PRESSION ATMOSPHERIQUE
en moyenne 1013,25 hPa (=mbar) au niveau de la Mer
en réalité 950 hPa < P.atm < 1050 hPa
28 ft = 1 hPa au niveau de la Mer (de 0 à 1000ft -> 36hPa)
73 ft = 1 hPa à 30000 ft d'altitude.

Cartes d'Isobares (les isobares sont des lignes d'égale pression)
- D ou L = Dépression ou Low Pressure
             → basse Press ⇒ isobares espacées (air chaud)
- A ou H = Anticyclone ou High pressure
             → haute Press ⇒ isobares serrées (air froid)

Altitude vraie + faible si Hautes Pressions
Altitude vraie + faible si température faible.
Dorsale = axe HP
Thalweg = axe BP
Marais barométrique: zone à faibles variations

Vent HP ⇒ BP
Rotation de la terre ⇒ forces de Coriolis, de ce fait...
- Hémisphère Nord ⇒ un Anticyclone tourne dans le sens des aiguilles d'une montre
- Hémisphère Sud ⇒ un Anticyclone tourne en sens inverse
Isobares serrées ⇒ vent fort
Isobares espacées ⇒ vent faible

BoutonHautDePage

2.2 Températures



VARIATIONS DES TEMPERATURES
Les températures ne sont pas constantes : elles varient en fonction de nombreux paramètres, entre autres...

- Variations diurnes : minima au lever du soleil
Sans nuages, le soleil chauffe le sol ⇒ le sol émet de l'énergie ⇒ Mvts de convection & échanges thermiques.
Avec nuages ⇒ écran

- Variations annuelles (variation dûe à l'inclinaison globe)
Hémisphère Nord : Maxima = juin ; minima = décembre

- Variations verticales
Troposphère ⇒ perte de 2°C / 1000 ft
Tropopause = limite Tropo/Strato à 35000 ft
Stratosphère ⇒ T = -56°C = constante

La masse volumique de l'air influe sur les performances de l'avion.

BoutonHautDePage

2.3 Masses d'air, humidité, convection



LES MASSES D'AIR

• Le rayonnement solaire est plus "diffus" au pôle qu'à l'équateur car plus oblique.
• Les océans humidifient l'air; les continents l'assèchent ⇒ régions climatiques.

Masse d'air = masse aux caractéristiques de température et d'humidité ~ stables.
Déplacement des masses d'air (rotation de la terre) perdent leurs caractéristiques en moins d'une semaine.
Perturbations = zones de conflit / rencontre entre masses d'air.

L'HUMIDITÉ

C'est la quantité de vapeur d'eau contenue dans l'air. L'eau se trouve aussi sous forme liquide (gouttelettes, pluie), ou solide (cristaux de neige ou grêle)

Saturation d'une masse d'air ⇒ lorsque la vapeur se condense
Il y a trois façons de saturer une masse d'air :
- Augmenter la concentration en vapeur (au contact de la mer)
- Abaisser la température (à pression constante) :
 → Près du sol, baisse de température au dessous de Td (température du point de rosée) ⇒ rosée ou brouillard ;
- Abaisser la pression : Soulèvement d'une masse d'air (contre un relief) ⇒ l'air est plus vite saturé à concentration égale; de plus la température baisse par détente. La température du point de condensation est en principe plus élevée que celle du point de rosée.

Transformation adiabatique = sans échange de chaleur
L'air conduit mal la chaleur :
 → Une bulle d'air peut donc conserver sa température propre au sein d'un milieu plus chaud ou plus froid.
 → Une bulle qui s'élève se refroidit de 3°C par 1000ft par détente adiabatique (due à la seule baisse de pression)

Transformation adiabatique saturée
- évaporation ⇒ refroidissement
- condensation ⇒ réchauffement

Une masse d'air nuageux qui monte se refroidit moins que l'air sec. Ex pour 1000ft :
→ -3°C par détente, et +1,3°C par condensation
→ -3°C par détente, et +1,3°C par condensation

Altitude T°C Air sec T°C Air nuageux
3000ft 12°
2000ft 12° 13°
1000ft 15° 15°



Couches stables (air plutôt chaud)
Si une bulle d'air atteint une température plus faible que l'air ambiant, elle a tendance à redescendre car plus lourde. Une couche stable empêche les déplacements verticaux des masses d'air.

Couches instables (air plutôt froid)
Si en montant, la bulle d'air reste plus chaude que l'air ambiant, elle est plus légère et continue à monter. Une couche instable favorise les déplacements verticaux des masses d'air.

Couches atmosphériques
alternances de couches stables et instables. Une masse d'air montera jusqu'à être bloquée par une couche stable.


CONVECTION

L'air, au contact du sol peut gagner jusqu'à 10°C sous le soleil ⇒ il s'allège et s'élève dans une cheminée d'air ascendant centrale, remplacé sur le pourtour par des courants d'air froid descendants.

BoutonHautDePage

2.4 Nuages stables / instables, fronts


FORMATION DES NUAGES

→ à partir du sol, transformation adiabatique sèche ⇒ baisse de t°C jusqu'au point de condensation = base du nuage
→ puis transformation adiabatique humide jusqu'à 1 couche stable ⇒ équilibre thermique = sommet du nuage

Ceci est l'exemple typique de la formation d'un cumulus. Le cumulus nait en fin de matinée, devient un stratocumulus le soir et se dissipe la nuit.

LES NUAGES ⇒ de 0 à 36 000 ft
Composition :
- haute altitude ⇒ cristaux;
- basse altitude ⇒ gouttelettes
Formes :
- nettes en atmosphère instable: chou-fleur, petites balles;
- allongées et floues en atmosphère stable.


NUAGES STABLES

FG = Brouillard : au sol ⇒ bruine continue (FG = fog)
ST = Stratus : très bas ⇒ bruine continue
             ⇒ Brouillard non collé au sol → dangereux.
Sc = Stratocumulus : < 6000ft ⇒ pluie, neige ou bruine continue. Nappes de turbulence grises à sombres.
Ns = Nimbostratus : 2000 à 15000ft ⇒ pluie, neige continue. Très sombre, à grande extension verticale et horizontale (souvent associé aux St et Sc)
As = Altostratus : 6000 à 15000ft ⇒ pluie, neige continue. Nappes grises uniformes laissant transparaître le soleil.
Cs = Cirrostratus : ~ 20000ft ⇒ pas de précipitations. Voiles transparents blan-châtres.
Ci = Cirrus : 20000 à 25000ft ⇒ pas de précipitations. Filaments ? denses laissant visible le soleil.


NUAGES INSTABLES

Cu = Cumulus : à partir de 2000ft ⇒ averses de pluie, neige, grésil. Forme en chou-fleur à base plate et sombre; blanc sur les bords. Epaisseur très variable: cumulus ? cumulus congestus ? cumulonimbus.
Cb = Cumulonimbus : 2000 à 25000ft ⇒ orages et averses de pluie, neige, grêle, grésil. Forme d'énormes tours au sommet en panache ou enclume. Très dangereux : courant ascendant au centre et descendants sur le pourtour.
Ac = Altocumulus : 10000 à 15000ft ⇒ Pluie, neige continues. Forme selon origine...
             → stable: nappes de galets et rouleaux = gros "moutons"
             → instable: + bougeonnements cumulifor-mes pré-orageux
Cc = Cirrocumulus : ~ 20000ft ⇒ pas de précipitations. Nappes minces de rides et granules = petits "moutons"


LES FRONTS

Front polaire = limite air sec et froid (polaire) et air humide et chaud (tropical)
- Descente d'air polaire : déplacement vers le Nord-Est ⇒ remontée d'air chaud = détente, refroidissement, condensation, nuages, pluie.

Schéma: Ondulation, perturbation, occlusion (fig. Gilbert Pernot)

fA2.2.4-1


Front chaud stable = pente faible (rotation des vents), l'air chaud pousse l'air froid vers le N-E et glisse par dessus ⇒ nuages sur la limite air chaud / air froid.

→ Dans le secteur chaud (en arrière) :
Visibilité médiocre ou mauvaise (brouillard) ⇒ reporter ou annuler le vol
• Stratus et stratocumulus jusqu'à 6500ft = plafond bas + pluies continues
• Nimbostratus jusqu'à 20000ft puis
• Cirrostratus et cirrus jusqu'à 35000ft

→ Dans le secteur froid (en avant) :
• Stratocumulus et cumulus vers l'avant sous l'isotherme 0° (≈ 6500ft)
• Altostratus et altocumulus de 13000 à 20000ft

Front chaud instable (plus rare)
mouvements convectifs ⇒ cumulus et cumulonimbus dans le secteur chaud ⇒ averses

Front froid stable = pente forte qui s'horizontalise en altitude. L'air froid pousse et soulève l'air chaud ⇒ Plafonds bas souvent infranchissables ⇒ pluies continues

Front froid instable =
Nuages cumuliformes noyés dans la masse du nimbostratus ⇒ averses (neige en hiver)
→ Reliefs (collines, seuils) soulèvent la masse d'air ⇒ plafond plus bas souvent infranchissable : VFR impossible

La traine : à l'arrière du front froid = AC, AS, Cu, Cb ⇒ peu active à active (vol impossible dans ce dernier cas)

Front froid secondaire ⇒ soulève l'air froid primaire et augmente l'instabilité. Souvent, barrière de Cb infranchissable : se poser et attendre !

L'occlusion : c'est une vallée d'air chaud en altitude au voisinage du point triple = St et Ns de 0 à 20000 ft ⇒ plafonds bas et pluies : VFR difficile
En altitude, l'occlusion devient peu active et peu gênante, les St/Ns se diluent en AS et AC à 20000 ft.

La marge : le Sud de la perturbation = AC et AS de 10000 à 20000 ft et Ci, Cc et Cs de 20000 à 30000 ft

Evolution d'une perturbation sur 3 jours (voir plus loin les cartes TEMSI)

Se déplace globalement vers le Nord-Est à cause de la rotation de la terre et s'enroule dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère Nord en raison des forces de Coriolis. Le secteur chaud est soulevé peu à peu par les masses d'air froid avant et arrière pour devenir une occlusion qui finit par se diluer en altitude.

Schéma: évolution d'une perturbation sur 3 jours (fig. Gilbert Pernot)

fA2.2.4-2

BoutonHautDePage

2.5 L'information météo : METAR, TAF, TEMSI, vents et températures



Etude en cours : une synthèse sera mise en ligne prochainement.

Il est obligatoire d'en prendre connaissance avant le vol.

Dossier de vol = exposé verbal des conditions sur le trajet
METAR = observations (chaque heure) enregistrées de 30' à 1 h avant leur diffusion
TAF = prévisions (toutes les 3 heures) pour les 9 prochaines heures (chaque heure) enregistrées de 30' à 1 h avant leur diffusion

Où peut-on en prendre connaissance ?
(Comme nous l'avons vu en introduction)
- en vol :
             → info VOLMET ou ATIS,
             → organisme TWR ou AFIS
- au sol :
             → auprès de la Station météo de l'aérodrome,
             → ou auprès du Centre météo de rattachement (cf carte VAL du terrain)
             → sur les pages internet "AEROWEB" de Météo France : https://aviation.meteo.fr/login.php
             (vous pourrez vous y inscrire gratuitement si vous êtes bien un usager aéronautique)

Et toujours ...
- par téléphone :
             → Tél : 08 36 70 12 15 8.76F + 2.23F/'
             → Rép : 08 36 68 10 13 8.76 + 2.23F/'
- sur l'AEROFAX de la FNA : 05 61 07 84 85 à Toulouse
             → 1 carte TEMSI, 1 carte des vents et températures + conditions trajet (1,5 €) :
(note : ce même service est aujourd'hui disponible gratuitement sur le site internet de Météo France)
Procédure AEROFAX :
Aérofax bonjour
→ Touche*(No de code FNA = 045 86 38)
→ appuyer sur la touche #
→ entrer le N° des départements survolés :
→ 14, 45, 77, ... puis #
→ Aérofax prépare / ... est prêt pour envoi / appuyer sur départ.

Information mise à jour le 29/08/2010 (G.P.)

Codage du METAR (message Météo) :

Identification aérodrome / vent / visi (m) / phénomènes particuliers / nuages / température - pt de rosée / QNH en Hpa / tendance

Exemples :
LFPO 251200Z 32004 CAVOK
LFPO 251200Z VRB01 CAVOK
LFPO 251200Z 14012G22 9999 SH 8SC023 03/M01 Q1020 TEMPO 2000 SH XX

1- LFPO = code OACI aérodrome (Orly)

2- 251200Z = info enregistrée le 25 du mois courant à 12h00 Zoulou (heure GMT)

3- Vent...
32004 = Vent 320°, 4 kt ou
VRB01 = direction variable, 1 kt
14012G22 = 140°12kt rafales (gusting) à 22kt

4- Etat du ciel et de la visibilité
CAVOK = Ceiling And Visibility OK → visi ≥ 10 km ; nuages ≥ 1500 m; pas de ppn
9999 → visi ≥ 10 km (= 5NM = 3 à 4' de vol)
RVR-R1300 = Runway Visual Range → visibilité horizontale sur la piste si < 1500 m

5- Phénomènes particuliers
FU = fumée
BR = brume
RA = rain
TS = thunderstorm (orage)
FG = fog (brouillard)
DZ = drizzle (bruine)
SN = snow
GR = grêle

6- Qualificatifs
BC = bancs
MI = minces
FZ = givrant
SH = shower (averse)
XX = violente
RE = recente

7- Nuages
8CB023 = cumulonimbus occupant 8/8e de la voûte céleste à 2300 ft du sol.
- Nuages = St, SC, NS, AS, CS, Ci, Cu, Cb, Ac, Cc : voir les différents types de nuages au chapitre "2.4 Nuages stables / instables, fronts"

8- Nébulosité
SKC = 0 ⇒ sky clear;
FEW = 1 à 2 octas ⇒ (peu nuageux);
SCT = 3 à 4 octas ⇒ scattered (épars);
BKN = 5 à 7 octas ⇒ broken (morcelé);
OVC = 8 octas ⇒ covered (couvert).

9- Température
03/M01 = Température / point de rosée (M = moins)

10- Pression atmosphérique
Q1020 = QNH en Hpa

11- Tendance
NOSIG = pas de changement significatif sous deux heures ;
GRADU = changement graduel ;
RAPID = changement dans la demi-heure ;
TEMPO = changements temporaires (moins d'une heure) ;
INTER = intermittents (fréquents et brefs) ;
TEND = autres types de changements.

Le SIGMET = avis de phénomène dangereux

Le TAF = prévision aérodrome pour 9 heures : Rédigé une heure avant et changé toutes les 3 heures.
0918 = validité de 0900 à 1800 h TU
PROB20 = risque modéré (30 = fort, 40 = très fort )

La carte TEMSI
05 61 07 84 85 (donner votre n° licence), ou gratuitement sur le site de Météo France
La carte TEMSI est une représentation du temps significatif prévu sur une zone géographique donnée ainsi que les fronts et des principaux courants des vents.
Tracée 8 heures avant sa validité et changée toutes les 3 heures. (Date et heure de validité en cartouche)

Exemple de carte TEMSI (fig. Météo France)

fA2.2.5-1


L995 → 10 = dépression 'Low P.' qui se déplace à 10 kt vers l'ENE (H = anticyclone 'High P.')
- Position et déplacement des fronts chauds et froids;
- Lignes festonnées : délimitent des zones de temps significatif = nuages, nébulosité, morphologie, niveau base et sommet.
- Nuages = St, SC, NS, AS, CS, Ci, Cu, Cb, Ac, Cc : voir les différents types de nuages au chapitre "2.4 Nuages stables / instables, fronts"
- Autres qualificatifs
LYR = layered ;
EMBD = embeded ;
CAT = clear air turbulence ;
COT = sur les côtes ;
LAN = in land ;
MAR = en mer ;
FRQ = fréquent ;
OCNL = occasionnel ;
ISOL = isolé ;
SLW = slow ;
LOC = localement ;
STNR = stationnaire ;
MON = au dessus des montagnes ;
MT = montagne ;
VAL = dans les vallées.

Tableau des signes de la carte TEMSI (fig. Gilbert Pernot)

fA2.2.5-2



La carte des vents et températures

4 cartes par jour sont éditées : à 06TU, 12TU, 18TU, 00TU
Trois cartes sont disponibles pour l'aviation légère, établies au FL020 (950 hPa), FL050 (850 hPa) et FL100 (700 hPa). La vitesse du vent est exprimée en kt.

Le vent est figuré par des petits fanions : le fanion pointe dans la direction du vent et la vitesse est donnée par des barbules ou un fanion triangulaire:
- une barbule courte = 5 kt,
- une barbule longue = 10 kt;
- 2 longues et une courte = 25 kt;
- un fanion = 50 kt

Les fanions de la carte des vents

fA2.2.5-3



La carte des vents et températures au FL050 (fig. Météo France Toulouse)

fA2.2.5-4



Températures : (+3) = t° positives ; 3 = t° négatives (pas de signe) ; interpoler si nécessaire : à un niveau proche de 850 Hpa ± 2°C/1000ft (la température diminue avec l'altitude)

Pressions : Ces cartes représentent des isohypses (lignes d'égale altitude-pression), et sont tracées à différents niveaux de vol : On trace une carte par niveau d'égale altitude-pression : 850 Hpa ≈ 5000 ft, 700 Hpa ≈ 10000 ft
H = high pressure, représente les zones de haute pression,
L = low pressure, représente les zones de basse pression ;

Le vent est tangeant aux isohypses 850 Hpa (tracés tous les 40 unités) ; dans l'hémisphère Nord il tourne dans le sens des aiguïlles d'une montre autour des anticyclones, et dans le sens inverse autour des dépressions.
→ isohypses serrées ⇒ vent fort,
→ isohypses espacées ⇒ vent faible.

Carte des pressions, vents et températures réalisée au FL 180 (fig. Météo France Toulouse)

fA2.2.5-5

BoutonHautDePage

2.6 Dossier de vol


Le dossier de vol (chemise bistre) est un dossier météorologique fourni sur les terrains dotés d'une station météo. Sinon, utiliser un service de prévisions par téléphone, un répondeur automatique, internet, ...

Le message comporte :
- une partie en clair = description de la situation et évolution, position des fronts, etc.
- une partie codée décrivant les conditions : 0; D1 à D3; M1 à M5; X = VFR impossible, SW / UW = surface / upper wind,
ZRO = altitude de l'isotherme 0°C;

Le plafond = altitude en ft de la plus basse couche nuageuse couvrant plus de la moitié du ciel (> 4/8e);
Le prévisionniste informe : le pilote est seul juge de la faisabilité du vol, d’analyser la prévision et de suivre l'évolution (METAR + observation directe).

Le givrage :
Alourdit, altère le profil, et bloque les gouvernes de l'avion.
Givre mou : glace avec bulles d'air.
Gelée blanche : en traversant une zone chaude et humide (nuage) après une zone froide.

Le verglas :
Zone de pluie surfondue causée par une couche froide (-4°C) sous un front chaud ⇒ peut geler en frappant l'avion.

Dégivrage :
Hélice, pare-brise : électrique, à alcool;
Bords d'attaque (aile, empennage ) : boudins gonflables, réchauffage électrique ou par les gaz d'échappement.

La turbulence : ... faible; ... forte
Turbulence thermique = Contrastes thermiques liés au type de sol → calcaire, cultures, forêts.
Tourbillons au contact du sol chauffé par le soleil ⇒ éclosion de Cumulus (sauf en air sec). Elle démarre dès la dissipation des brumes matinales et s'arrête au crépuscule.
A éviter → voler au dessus des cumulus ou sinon, réduire la vitesse.
Turbulence dynamique = tourbillons du vent au contact d'un relief (très dangereuse)
Cu ou SC de rotor = forte turbulence en dessous et inversion des vents au niveau du sol (atterrissages délicats)

Visibilité = distance maxi pour identifier un objet à l'oeil nu. La visibilité oblique est souvent inférieure à la visibilité horizontale.
Pluie : RA ou XXRA → visibilité ≤ 400 m.
NS : Pluie continue dans un front actif
SH : averses :
- dans un front → aggravation temporaire de conditions médiocres, ou
- dans une traine → très brèves, faciles à contourner ; conditions excellentes.

Neige :
SN → visibilité ≤ 3000 m, ou
XXSN → visibilité quasi nulle (VFR interdit).

Bruine : DZ = drizzle (bruine), peu gênante (sauf si brume)

Brume :
BR = brume = gouttelettes et poussières diffusantes → visibilité de 1000 à 5000 m (VFR peut être interdit).
1- en secteur chaud sous une couche nuageuse
2- en situation anticyclonique (ou dorsale). Dans ce cas la visibilité est mauvaise le matin et le soir (soleil oblique) et bonne à 12 heures (rayons solaires verticaux).
La couche de brume ne dépasse jamais 2000 à 3000 ft : au dessus, la visibilité est excellente. Le sol n'est visible que sous l'avion, dans un cône étroit.

BoutonHautDePage

2.7 Brouillard, stratus, orages (Cb)



LE BROUILLARD :
FG (fog) ⇒ visibilité < 1000 m. (VFR interdit) → anticyclones ou dorsales lorsque la température est voisine du point de rosée (écart < 3°C = air presque saturé)
Attendre pour décoller que la température ambiante soit supérieure de plus de 3°C au point de rosée.

Brouillard de rayonnement : Vent faible, ciel dégagé, forte humidité relative (T° < point de rosée). Il est nocturne et matinal (la température est minimale 2h après le lever du soleil), il persiste dans les fonds de vallées puis se dissipe en stratus qui se décollent du sol et se trouent ⇒ SKC ciel clair si l'air est stable, ou SC / Cu de convexion en air instable.

Brouillard d'advection : Vent faible et régulier poussant une masse d'air chaud et humide sur un sol froid ⇒ condensation (partie Sud de certains secteurs chauds)
Nappes épaisses > 100 Kms persistant une journée ou plus sans se dissiper (évolue peu); associé à des St et Sc qui empêchent le réchauffement solaire (cf. brouillards côtiers)

Brouillard de pente : masses d'air humide qui remontent les pentes ⇒ baisse de T° et condensation.

La brume sèche : associée à des poussières diffusantes (fumées ou sable)

LE STRATUS :
→ Provient de la dissipation de brouillards ; peut persister toute la journée en hiver.
S'accroche au relief → ne pas s'engager sous cette couche en terrain vallonné ou dans une vallée étroite... rebrousser chemin suffisamment tôt (demi-tour problématique).
→ Sont liés au passage d'un front dans les secteurs chauds, et associés à la brume ou au brouillard d'advection ⇒ évaporation des pluies sous un Ns à 200 ft (VFR totalement impossible)

Stratus de début de traine : air froid sur sol chaud et humide ? évaporation. Vite chassés par le vent; remontée rapide de la pression dans la traine. Le matin suivant → brouillard anticyclonique (de rayonnement)


LES ORAGES :
→ associés aux Cb, nuages très dangereux.

Rafales de vent ≥ 40 kt et de direction variable ⇒ cisaillements de vent à 180°. Atterrissage / décollage dangereux.
Grain = coup de vent violent qui peut précéder le Cb.
Turbulence → liée aux courants de convexion au sein du Cb et jusqu'à 5 NM autour.
Pluies ou neiges violentes → visibilité réduite à quelques centaines de mètres (VFR impossible)
Grêle rare mais dangereuse
Foudre → plus dangereuse pour la radio que pour l'avion ou les passagers.

Situation météo à Cb :
La traine active = vents d'Ouest à NW en altitude (giboulées) → Cb faciles à contourner.
Front froid secondaire dans une traine ⇒ barrière de Cb infranchissable.
Cb noyé dans une masse frontale plus sombre (plafond plus bas) ⇒ dangereux car peu visible.
Cb d'été : marais barométrique ou vents de Sud en Méditerranée → l'orage éclate en soirée.
Le relief : augmente l'activité du Cb

Contournement du Cb :
→ à plus de 5 NM pour éviter la turbulence ;
- au dessus → difficile (sommet à 20000 ft)
- au dessous → très dangereux : aspiration vers le haut à 5000 ft/mn.

BoutonHautDePage

2.8 Météorologie de montagne



Vent perpendiculaire au relief
⇒ force croissante avec l'altitude :
- ascendance au vent du relief (l'air se soulève),
- flux descendant sous le vent du relief.

L'onde de relief
C'est un système ondulatoire (de longueur d'onde 3 à 15 Kms)
- Couche supérieure ondulatoire ⇒ écoulement de l'air laminaire : nuages lenticulaires type Ac et Cc.
- Couche sous ondulatoire turbulente ⇒ écoulement de l'air tourbillonnaire : nuages de chapeau (sommets) ou de rotor type Sc ou Ac.

Brise de vallée montante
Souffle le jour = ascendances thermiques le long des pentes ensoleillées sous l'action du soleil → de la plaine (HP) à la vallée (BP) ⇒ brise vers l'amont. Un véritable "ascenseur" pour nos petits avions et pour les planeurs...

Brise de vallée descendante
Souffle la nuit = Refroidissement plus rapide des sommets ⇒ courant d'air froid dans la vallée puis vers la plaine (jusqu'à 20 kt).

Vents locaux ⇒ Violents et turbulents
- Le vent d'Autan → de SE entre Pyrénées / Massif Central (A / Allemagne, D / Espagne),
- La Tramontane → de NW entre Pyrénées et M.C. (l'inverse du vent d'Autan : A / Espagne, D / Gênes),
- Le Mistral → de Nord en vallée du Rhône jusqu'en Corse : de 60 à 120 kt avec de dangereux rabattants
(≡ Tramontane : A / Espagne, D / Gênes).

Stratus et brouillard de pente
Air humide soulevé par le relief ⇒ ne surtout pas passer dessous !

Orages causés par le relief
Ac pré orageux en montagne ⇒ Cb en montagne (durée, violence croissante)
⇒ Eviter les massifs (contournement des Cb + difficile à cause du relief).

Effet de Foehn
Le passage d'un relief assèche et réchauffe une masse d'air humide :
- Au vent du relief ⇒ temps frais et humide + plafond bas (ex: 2800 ft),
- Sous le vent du relief ⇒ temps doux et sec, plafond haut (ex: 6600 ft) + trous de foehn (ciel clair).

Mécanisme de l'effet de Foehn : un vent d'ouest pousse une masse d'air non saturée contre un relief. En s'élevant (refroidissement + détente), la masse d'air devient saturée à partir de 2800 ft = base des nuages ;
- Plus haut, elle perd une partie de son eau en précipitations ;
- En redescendant (réchauffement + compression), l'eau redevient vapeur à 6600 ft = base du nuage.
- Par vent d'Ouest, les précipitations sont toujours plus fortes, et les plafonds plus bas, sur les versants Ouest des massifs.

BoutonHautDePage

2.9 Météorologie côtière



Brise de mer
Souffle le jour → Le sol (20°) est plus chaud que la mer (15°) : sur la côte, l'air monte ⇒ BP qui aspire l'air marin HP.

Brise de mer : Souffle le jour de la mer vers la terre


fA2.2.9-1



Brise de terre
Souffle la nuit → Phénomène inverse : La mer (12°) est plus chaude que la côte (8°). L'air monte en mer ⇒ BP qui aspire l'air côtier HP.

Brise de terre : Souffle la nuit de la terre vers la mer


fA2.2.9-2


→ en Méditerranée : parfois conflits entre les vents dans l'arrière pays ⇒ zone de turbulence 700m d'épaisseur.

Brouillards et stratus côtiers → Brouillards d'advection
En hiver : vent faible (5 kt) venant de la mer → air doux et humide / sol froid ⇒ condensation. Brouillards persistants inopinés jusqu'à 100 Kms à l'intérieur des terres.
En été : Brise de mer ⇒ nappes de brouillard dense formées en mer → peuvent progresser jusqu'à 10 Kms à l'intérieur des terres, puis brumes, stratus, cumulus. Brouillards soudains dissipés le soir (brise de terre).

VFR spécial : exemple visi 2500 m, plafond 250 m = mini VFR spécial à St Etienne Bouthéon.
Une dérogation aux conditions VMC peut être accordée par le contrôleur (sinon, se dérouter) → possible au départ / arrivée d'un aérodrome situé dans une CTR (Control Terminal Region).

VFR on top : vol au dessus d'une couche nuageuse ≡ conditions VMC sans la vue du sol.
Equipement requis = un E/R VHF + une radionav au VOR ou au radiocompas.
Info en vol → météo du terrain de destination (retrouver la vue du sol sans passer en IMC).
Voler haut → si la couche nuageuse se soude, faire demi-tour.

BoutonHautDePage
Architecture Web : Gilbert Pernot